France HydroÉlectricité - Retour à l'accueil

Adhérents
Mot de passe oublié ?
 
Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 43

Les objectifs de développement


La programmation Pluriannuelle de l'Energie  (2016)
Publiée au JO le 28 octobre 2016 sous la forme d'un décret, la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) établit "les priorités d'action des pouvoirs publics pour la gestion de l'ensemble des formes d'énergie". Introduit par la loi de transition énergétique du 17 août 2015, ce document traçe filière par filière les principaux objectifs énergétiques aux horizons 2018 et 2023.

Historique
Le Gouvernement, ne parvenant pas à se décider sur les questions relevant du nucléaire ou des énergies fossiles, a décidé d’avancer sur les énergies renouvelables sans attendre. Le Ministère de l'Environnement a donc adressé mercredi 6 avril 2016 le projet d'arrêté relatif à la programmation des capacités de production d'énergies renouvelables (EnR) aux membres du Conseil supérieur de l'énergie (CSE). 
Ségolène ROYAL a signé le 25 avril 2016 l’arrêté relatif aux objectifs de développement des énergies renouvelables. Ce texte donne de la visibilité pour toutes les filières aux horizons 2018 et 2023 et fonde la base juridique pour le lancement de nouveaux appels d’offres. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fera l’objet d’un projet de décret qui devrait être mis en consultation le 1er juillet prochain.

Les objectifs fixés à l'hydroélectricité 

  Puissance installée Energie produite
en année moyenne
(hors STEP)
31 décembre 2018 25 300 MW 61 TWh
31 décembre 2023 Option basse : 25 800 MW
Option haute : 26 050 MW
Option basse : 63 TWh
Option haute : 64 TWh


Dans le domaine de l’hydroélectricité, l’objectif est également d’engager d’ici 2023 des projets de stockage sous forme de stations de transfert d’électricité par pompage, en vue d’un développement de 1 à 2 GW de capacités entre 2025 et 2030.

Objectifs 2018
L'objectif fixé à l'hydroélectricité à horizon 2018 n’est certes pas très ambitieux mais réaliste : la filière n'aura en effet pas le temps de mettre en service, d'ici 2018, de la capacité supplémentaire aux nouveaux tarifs 2016 (pas assez de temps pour l’instruction des dossiers et la construction). L’objectif est donc négatif, eu égard aux pertes de production anticipées.

Objectifs 2023
Les chiffres de développement pour 2023 donnent une enveloppe de CSPE permettant de réaliser de + 1 à 2 TWh en hydro de toute taille.

Lire également l'article sur l'appel à projets en petite hydroélectricité lancé par Ségolène Royal en Avril 2016 pour développer la filière.