France HydroÉlectricité - Retour à l'accueil

Adhérents
Mot de passe oublié ?
 

Le jeudi 05 octobre 2017

Réunion régionale Issoire : Réunion régionale

Heure : 09:00 - 16:00
Lieu : 18 avenue John Kennedy - 63500 Issoire
Description


Chers adhérents, chers producteurs,



La filière de la petite hydroélectricité connaît actuellement de profonds changements. Révision des mécanismes de soutien à la filière (obligation d’achat, vente sur le marché, complément de rémunération), mise en œuvre d’appel d’offres, mise en conformité environnementale de vos installations, raccordements… sont les sujets complexes sur lesquels le syndicat agit dans l’intérêt des producteurs et de la filière hydroélectrique.

Vous faites des choix pour vos installations, il est important de vous informer et de nous apporter votre témoignage sur les actions et initiatives en cours.

Nous vous invitons à une réunion d’échanges et d’information suivie d’une visite des ateliers de l’entreprise Surfas :



le jeudi 5 octobre à Issoire (63) à partir de 9h30

à l’hôtel Le Pariou,

18 avenue John Kennedy – 63500 Issoire (Parking privé gratuit)



Programme :

09h15  Accueil des participants, café

09h30 Réunion d’information et échanges avec les participants présents

12h45  Déjeuner

14h30 Visite de l’usine SURFAS,

spécialisée dans l’application de revêtements techniques en réponse aux problématiques d’adhérence, de colmatage, de corrosion , d’abrasion.

Présentation de la société, ses prestations, visite des ateliers et présentation d’applications. Nombre de participants limités.



Nous vous rappelons que la réunion est ouverte à tous. La participation (déjeuner inclus) s’élève à 45€ pour les adhérents et 80 € pour les non adhérents (dont 35 € déductibles d’une adhésion en 2017 à France Hydro Electricité). Elle est à régler par avance par chèque ou virement à l’ordre France Hydro Electricité (modalités de règlement dans le coupon-réponse).

Espérant avoir le plaisir de vous rencontrer à cette occasion, nous vous prions de croire en l’expression de nos sentiments dévoués.



Aurélie Dousset

Responsable communication



Programme complet



Bulletin d'inscription



Brochure Surfas

Lien Web : Aucune Url

Journée FRB 2017 Biodiversité et transition énergétique : Conférence / Colloque

Heure : 09:00 - 18:00
Lieu : 195 rue Saint Jacques - 75005 Paris
Description


La Journée 2017 de la Fondation pour la recherche pour la Biodiversité (FRB), qui aura lieu le 5 octobre prochain, à Paris, portera sur les liens entre la biodiversité et la transition énergétique. Voici le descriptif de la thématique de cette journée, qu'on retrouve sur le site de la FRB :





Journée  FRB 2017

Biodiversité et transition énergétique : enquêtes sur des liaisons dangereuses



L’atténuation du changement climatique repose pour une large part sur la transition énergétique, c'est à dire l'abandon des sources d'énergie fondées sur le carbone fossile au profit des énergies renouvelables. Cet un objectif national et européen majeur suscite des développements technologiques et d'importants investissements. Or les infrastructures développées peuvent avoir des impacts multiples, et surtout non anticipés, sur la biodiversité et en particulier sur le fonctionnement des écosystèmes. Il est donc aujourd'hui indispensable de concilier défi énergétique et préservation de la biodiversité, cette dernière étant essentielle pour assurer le devenir de l'Humanité et garantir son bien-être.



La Journée FRB du 5 octobre vise à illustrer certaines incohérences entre la mise en œuvre de la transition énergétique et la prise en compte des enjeux associés à la biodiversité, puis à montrer les pistes de mobilisation des acteurs, des citoyens et des décideurs politiques et l’apport de la science pour une transition énergétique, écologique et solidaire.

La transition énergétique en France : qu'attendre du nouveau gouvernement ?

Heure : 09:00 - 17:00
Lieu : 101 rue de l'Université - 75007 Paris
Description


Le paquet législatif « une énergie propre pour tous les Européens » est la réponse de l'UE à l'accord de Paris sur le changement climatique, qui définit les politiques énergétique et climatique de l'Union pour 2030.

Alors que le paquet se fraie un chemin à travers les institutions européennes pour son adoption finale, EURACTIV vous invite à un débat centré sur la position unique de la France au cœur de la politique énergétique et climatique européenne.

Dotée d’un nouveau gouvernement, la France est-elle à nouveau prête à jouer un rôle de premier plan pour faire progresser la diplomatie climatique de l'UE ? Rejoignez-nous pour une demi-journée de débats organisés autour de trois grands thèmes :



Session 1 : Villes intelligentes et transition énergétique



La transition énergétique a une dimension cruciale dans l'Union de l'énergie et dans le paquet législatif « Une énergie propre pour tous les Européens », présenté par la Commission en novembre 2016.



Le réseau de distribution est ainsi placé au cœur des mesures afin d’intégrer efficacement l'énergie produite localement, en particulier les énergies renouvelables (90 % des énergies renouvelables sont connectées au réseau de distribution à proximité des sites de consommation). Pour devenir un réseau intelligent, le réseau de distribution devient une interface numérique, de laquelle les villes intelligentes de demain émergeront et les consommateurs deviendront des « acteurs-consommateurs » (grâce notamment à l'interface de compteur intelligent).



Ce défi est important non seulement pour les réseaux de distribution, mais aussi pour l'Europe, car il concerne l'économie, l'industrie, l'environnement et la technologie (développement de nouveaux moyens de production, rénovation massive des bâtiments, invention de nouveaux modèles énergétiques au niveau local) ainsi que pour l'ensemble de la société (défi sociétal pour accepter les changements de style de vie).



La transition énergétique est un défi pour les entreprises de réseaux, en rendant leurs spécifications plus complexes. Les systèmes ne se limitent plus aux grandes unités de production (centrales électriques) ou d'importation (terminaux de GNL) mais intègrent également des myriades de petites unités (éoliennes, photovoltaïques, biogaz, etc.) sur l'ensemble des territoires, ce qui bouleverse l'ancienne cartographie. Ces énergies renouvelables sont très généralement connectées à des réseaux de distribution (et non pas au réseau de transport comme les grandes unités) qui n'ont pas été conçus ni dimensionnés pour cette fonction de collecte. Le rôle des réseaux de distribution est crucial, car, dans le même temps, de nouveaux usages se développent, comme les véhicules électriques.



• Le paquet hiver est-il le bon allié de la transition énergétique en cours?

• À quoi ressemble le réseau électrique du futur?

• Comment le réseau du futur pourrait-il contribuer à l’essor de villes et consommateurs

intelligents ?

• Comment les villes, les services publics et les acteurs privés intègrent-ils le marché de l'énergie intelligente dans les villes ?

• La France peut-elle être considérée comme un leader dans ce domaine ?



Session 2 : Révision de la directive sur les énergies renouvelables, quelle place pour les biocarburants ?



Le paquet législatif de la Commission européenne sur l'énergie propre pour tous les Européens a été présenté en novembre 2016 et fait l'objet de discussions au Parlement européen. Basé sur l'engagement de l'UE à réduire les émissions de CO2 d'ici à 2030, le paquet vise également à accélérer l'innovation dans le domaine des énergies renouvelables.



RED II prévoit une réduction de 50 % des biocarburants de 1ère génération utilisés dans les transports d'ici 2030. Cette mesure vise à promouvoir les biocarburants de deuxième génération, même si leur capacité de production n'est pas encore suffisante et qu'ils bénéficieraient de recherches plus poussées.



• S'agit-il d'une véritable innovation dans la chaîne d'approvisionnement énergétique française ?

• L'objectif de l'horizon 2030 de l'UE peut-il être atteint en réduisant la consommation de biocarburants dans les transports à 3,8 % alors que la France en utilise déjà 7% ?

• Quel est l'impact de cette proposition européenne sur la croissance et l'emploi en France ?

• Une période de mise en place progressive serait-elle une approche plus pragmatique dans la transition entre les biocarburants de 1ère et 2ème génération ?



Session 3 : La France, championne d'un futur décarboné? Quel rôle pour l'énergie solaire?



L'UE peut réduire sa dépendance à l'égard des importations de combustibles fossiles et rendre sa production d'énergie plus durable en utilisant davantage d'énergies renouvelables pour répondre à ses besoins énergétiques. L'énergie renouvelable peut être produite à partir d'une grande variété de sources, comme l'énergie solaire, hydroélectrique, géothermique, éolienne, marémotrice et la biomasse.



L'industrie des énergies renouvelables est également le moteur de l'innovation technologique et de l'emploi en Europe.

Le solaire n’est plus considéré comme une « nouvelle énergie » mais comme un élément essentiel de la production fiable d'électricité. Le photovoltaïque a également démontré qu‘il pouvait concurrencer, sans subventions, pratiquement toutes les technologies de production d'électricité conventionnelles, même dans les régions du monde les plus riches en hydrocarbures.



Avec plus de 7 gigawatts de capacités photovoltaïques, la France est déjà un acteur mondial important. Depuis qu'elle a remplacé son programme de tarifs de rachat garantis par un système d'approvisionnement fondé sur des appels d'offres, le pays a clairement tracé la voie vers l’objectif de 32 % de production d’énergie à partir de sources renouvelables d'ici 2030.



• Que peuvent faire les entreprises pour suivre le rythme de mutations technologique, économique et commercial dans une industrie aussi perturbatrice que le solaire photovoltaïque ?

• Cette tendance mondiale est-elle durable d'un point de vue économique ?

• Le paquet «  une énergie propre pour tous les Européens » peut-il servir d'outil pour rétablir la position dominante de l'Europe dans le secteur de l'énergie propre ?

• Comment le système d'appels d'offres français pourrait-il être amélioré et reproduit dans d'autres pays de l'UE ?



 



https://docs.google.com/forms/d/1pYdq5oGeUYO55KKGdaM7SwMpD-siLijbQkuY39x4tvM/viewform?edit_requested=true