France HydroÉlectricité - Retour à l'accueil

Adhérents
Mot de passe oublié ?
 
Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 43

Chiffres clés


La petite hydroélectricité en France
Environ 2 500 petites centrales sur 250 000 km de rivières
Production annuelle de 7 TWh, soit l'équivalent d'un réacteur nucléaire
Environ 10 % de la production hydraulique en France
Environ 1,5 % du total de l’énergie électrique nationale
2 000 MW de puissance installée
4 000 heures de fonctionnement annuel en moyenne à pleine puissance

L’hydroélectricité en France 
La France est le 2e pays européen producteur d’hydroélectricité, derrière la Norvège.
L'hydroélectricité est la première source d'électricité renouvelable en France, elle couvre environ 10 % de l'électricité consommée.
Au 3ème trimestre 2017, le parc hydroélectrique s'élevait à 25 519 MW de puissance installée pour une production de 48,6 TWh en un an.
La production en année moyenne (68 TWh) correspond à la consommation domestique moyenne annuelle d’environ 27 millions d’habitants, soit de l’ordre de 40 % de la population française. Elle représente 12 à 14 % de la production totale d’électricité et 1/3 de l’énergie électrique renouvelable française.

Les trois plus grandes régions hydroélectriques sont :
- la région Auvergne-Rhône-Alpes avec une puissance installée de 11 602 MW pour une production en année glissante au 30/09/17 de    20 877 GWh (30,9% de la consommation)
- la région Occitanie avec une puissance installée de 5 395 MW  pour une production en année glissante au 30/09/17 de 8 121 GWh (21,6 % de la consommation)
- la région Provence-Alpes Côte d'Azur avec une puissance installée de 3 260 MW pour une production en année glissante au 30/09/17 de 8 465 GWh (20,4% de la consommation).

 

 

Composition du parc hydroélectrique français
Le parc hydraulique français compte plus de 2 500 installations, dont plus de 90 % sont des centrales au fil de l’eau. 
La puissance totale des installations est de 25,5 GW en France continentale fin 2017 et se décompose comme suit :
> Centrales au « fil de l’eau » : 26 %
> Centrales de type « éclusée » : 16 %
> Centrales de « lac » : 40 %
> STEP (Stations de Transfert d’Énergie par Pompage) : 18 %
L’énergie productible annuelle* moyenne à partir des apports naturels est de 68,1 TWh.
*L’énergie productible est celle qui serait tirée des apports naturels si les usines étaient exploitées en permanence dans les conditions optimales. Elle est estimée à partir des débits d’apports en moyenne sur longue période. 
Source : Panorama des energies renouvelables au 30 septembre 2017


Emploi et secteur économique
La filière industrielle française de l’hydroélectricité est une filière d’excellence au rayonnement mondial.
Composée à la fois de grands groupes et de PME performantes, elle regroupe les multiples domaines nécessaires à l’hydroélectricité (hydraulique, électrotechnique, génie civil, sciences de l’environnement, automatismes, etc.).
Ces secteurs ont développé des compétences de haut niveau qu'ils ont projetées dans d’autres activités. Ils constituent ainsi de véritables clusters, moteurs de l’économie locale.
L’investissement qui résulterait de l’objectif d’accroître d’ici 2020 la production de 3 TWh serait de plus de 2,1 milliards d’euros avec la création de 2 000 emplois pour les dix prochaines années.
Un programme d’investissement de cette ampleur conforterait les marchés nationaux et leur permettraient de résister avec plus de vigueur à la concurrence grandissante des pays émergents.

Suivant l'étude BIPE réalisée en 2013 pour le compte du SER, le nombre d'emplois générés par la filière hydroélectrique (investissements, exploitation et maintenance) :
2012 : total emplois (directs, indirects et induits) = 20 700
2020 : total emplois (directs, indirects et induits) = 30 300
2030 : total emplois (directs, indirects et induits) = 31 200

Recettes publiques (hors TVA) dont la moitié revient aux collectivités territoriales :
2012 : impôts sur les sociétés + taxes et impôts (hors IS) = 1100 millions d'euros
2020 : impôts sur les sociétés + taxes et impôts (hors IS) = 1500 millions d'euros
2030 : impôts sur les sociétés + taxes et impôts (hors IS) = 1900 millions d'euros

Télécharger la fiche de synthèse
Télécharger l'étude BIPE complète

L’hydroélectricité en Europe

Le parc hydraulique des pays membres de l’ENTSO-E s’élève au 31 décembre 2014 à près de 202 GW. La Norvège et la France représentent à elles seules 28 % du parc de l’ENTSO-E, avec des puissances raccordées respectives de plus de 31 GW et 25 GW.
17 % de l'électricité produite en Europe est d'origine hydraulique, ce qui en fait la première des énergies renouvelables en Europe et la troisième source de production d'électricité derrière l'électricité thermique fossile (charbon, fuel, gaz) et le nucléaire. Ce chiffre masque cependant une grande hétérogénéité entre les différents producteurs : l'hydroélectricité représente 99 % de la production électrique en Norvège contre 0,07% au Danemark ou 0,1% aux Pays-Bas.
Pour toutes les informations, visitez le site Stream map
S
ource : Panorama des Energies Renouvelables 

L’hydroélectricité dans le monde
Avec 16 % de la production électrique mondiale, l’hydroélectricité constitue la troisième source de production électrique mondiale, derrière le charbon (40 %) et le gaz (19 %).
Chaque année, dans le monde, environ 3 000 TWh (soit 3 000 milliards de KWh) d’électricité sont produits à partir de l’énergie hydraulique. L’hydroélectricité représente près de 20 % des capacités électriques mondiales avec 715 000 MW (soit 715 millions de kW).